Catch’Up – Récap de la semaine du 25 février (RAW et SD)

La valeur de la vie ne peut se mesurer que par le nombre de fois où l’on a éprouvé une une émotion profonde.
Soichiro Honda

Salut les marks, salut les smarts et bienvenue dans  Catch’Up ! Petit trou d’air semaine passée au niveau de l’article mais pas des épisodes, je suis sur que vous avez tous reçu dans vos cages à miel les épisodes de RAW et de Smackdown car vous êtes tous abonnés sur les réseaux sociaux ! Toujours est-il qu’on reprend le rythme avec cette semaine mouvementée qui continue de nous amener tranquillement mais surement vers Fastlane.

RAW – Alleluia pour Roman !

Allez allons directement à l’information primordiale de ce RAW, que dis-je la merveille, le prodige, le miracle qui est descendu des cieux et a gracié Roman Reigns ce lundi. Le Big Dog était des nôtres ce lundi, en pleine forme, radieux, pour nous annoncer qu’il avait à nouveau vaincu le cancer et que sa leucémie était officiellement en rémission ! L’ovation du public est tonitruante et la ferveur du moment est à la fois bien évidemment très émouvante et aussi, me concernant, apaisante. Dans une époque où l’instantanéité et la polémique absolue régissent nos vies, où l’extrémisme des positions, même sur les sujets les plus triviaux, devient la norme d’interaction de nos sociétés; voir des milliers de gens capables de s’accorder à l’unisson et témoigner un amour inconditionnel de la sorte envers une personne quelle qu’elle soit a quelque chose de quasiment transcendant. Et ce, au delà des avis qu’on peut avoir sur un autre être humain, ce qu’il représente, incarne ou pour qui il travaille. Car en soi, même si Joe Anoa’i est entré dans nos vies de fan de catch par le biais de son avatar Roman Reigns et de la petite lucarne de nos écrans TV, il n’en reste pas moins un inconnu au sens large du terme. On ne connait pas grand chose de plus de lui personnellement que de notre voisin de pallier. Ses goûts, ses passions, ses croyances, savoir si il aime les ananas sur sa pizza ou bien si il est plutôt caleçon… rien ne nous connecte vraiment sur un plan personnel autre que le personnage qu’il incarne pour une poignée de fans à l’échelle de l’humanité.

Et pourtant, son sort nous touche autant que celui d’une proche. Son destin au tournant tragique d’il y a quelques mois nous a bouleversé autant que le miracle de ce lundi 25 février 2019 nous a ému à l’unisson parce que fondamentalement Roman, ou Joe, est des nôtres. C’est un petit gars de passage sur cette grande planète. Il l’a d’ailleurs parfaitement exprimé dans sa “promo” d’annonce. Il a été complètement submergé de messages, de prières, d’amour simple et sans contrepartie de toutes parts, fans de catch ou pas, famille ou inconnus. Submergé et même dérouté par autant de soutiens inconditionnels qui lui ont donné la force de se battre et de foutre une bonne branlée à son cancer.

Parce que oui cet amour déroute au premier abord. Comme quand on tombe dans la rue et que des personnes viennent vous aider à vous relever, ou qu’on est mal ou en larmes dans un lieu public et qu’une personne prend un moment de son temps pour nous demander ce qui nous arrive. Ces actes presque anodins et gratuits mais qui nous connectent tous d’une certaine manière, cette empathie naturelle envers notre prochain inscrite dans nos gênes. On ne va pas allez jusqu’à dire qu’on a besoin de ce genre de manifestation d’amour pour “retrouver foi en l’espèce humaine”, cela serait sans doute un peu cliché, mais ça fait du bien de se poser un instant et d’en profiter. Ça fait juste du bien.

Et au delà de mes propres réflexions intérieures, ça fait surtout beaucoup de bien pour Roman Reigns qui se voit donc bientôt tiré d’affaire et dont les jours ne sont plus comptés. Égoïstement il va pouvoir bien évidemment revenir nous divertir et nous procurer des émotions dans un ring, mais il va surtout pouvoir aborder la vie sereinement à nouveau et se projeter; et nous sommes heureux pour lui. Le voilà donc 2-0 contre ce jobber nommé leucémie, et on se dit que c’est sans doute la plus bellestreak” en cours à la WWE.

– Roman je te kiffe trop ! Un selfie stp !
– T’inquiète mec je sais que dans un mois tu me hues avec tes potes mais c’est cool.

Le reste du RAW, après ce “shot” d’émotions pures, sera presque anecdotique. Pourtant il s’est passé des choses ce lundi, à commencer par un nouveau rebondissement dans l’histoire autour du titre féminin de RAW. Après avoir battu le Riott Squad en équipe avec Natalya, Ronda Rousey prendra le micro pour demander à Vince McMahon de sortir des coulisses et d’annuler sa décision concernant Becky Lynch. Stephanie arrive à la place de son père pour en être la porte parole et confirmer la décision, à contre cœur… Ronda se perd alors malheureusement dans ses défauts de diction habituels pour précipiter une promo pourtant pétrie de bonnes idées. Pour elle, la ceinture est salie par cette décision. Ronda est une championne battante qui donne tout pour le titre qu’elle porte, pour l’amener plus haut que tout et en faire un véritable étendard qui se mesure à la hauteur des montagnes qu’elle doit gravir pour le conserver. En supprimant Becky du match, elle considère que la montagne n’est plus qu’une butée et que le titre, lui, n’est plus qu’une simple “ceinture” à ce stade. Rousey décide alors tout simplement de se séparer de cette ceinture qui n’a plus aucune valeur à ses yeux et la dépose aux pieds d’une Stephanie médusée. Comme toujours dans cette histoire, affaire à suivre…

Autre fait plus que saillant de cette soirée, c’était la fête d’anniversaire pour les 70 ans de Ric Flair qui se tenait en Main Event. L’ensemble du vestiaire est sur la rampe, les légendes se succèdent dans le ring de HBK à Sting en passant par le Dragon Steamboat. Triple H annonce alors la star de la soirée, le “birthday boy“. La musique retentit, personne, coupure caméra sur Steph qui murmure à l’oreille de son mari “mais il est où ?“… Et là tout accélère, on se retrouve en coulisses, un cameraman a à peine le temps de capturer une image furtive d’un physique s’enfermant dans une pièce qui s’avère être le vestiaire de Ric Flair ! On l’a déjà plus ou moins reconnu mais la confirmation tombe lorsque la porte se rouvre, Batista est là et entre ses mains le corps inanimé du Nature Boy qu’il traîne comme un prédateur tirerait une proie de chasse. Il se retourne alors face caméra et demande tout simplement à Triple H si il a ENFIN son attention. Le défi est lancé, on va finalement l’avoir, Batista contre The Game à Mania c’est parti !

Sinon un peu en vrac, Finn Balor s’est défait de Lio Rush dans un match pour le titre Intercontinental après s’être fait copieusement dragué par Alexa Bliss lors de son désormais traditionnel Moment of Bliss. Dean Ambrose s’est fait éclater par Drew McIntyre, rapidement rejoint par ses molosses Lashley et Corbin, avant que Seth Rollins et Roman Reigns viennent faire place nette, marquant le retour du Big Dog aux affaires courantes. Intéressant de noter qu’aucun de ces deux derniers ne s’est occupé d’un Dean mal en point après l’attaque, comme un message que tout n’est pas pardonné, mais que quoiqu’il arrive, si les affaires doivent être réglées, ce sera entre frères et pas avec l’extérieur. Aleister Black et Ricochet ont battu The Revival, qui enchaînent décidément les défaites face aux pousses de NXT. Bayley a battu Nia Jax pour préparer la première défense de titre; et Kurt Angle a battu Jinder Mahal, youpi.

Non mais ce n’est absolument pas ce que vous croyez ! Il était entrain de faire un malaise après avoir voulu utiliser ses bagues de Hall of Famer en cockring  !

Smackdown Live! – Kofi Kingston est KO

Un Smackdown de gala et toujours aussi concentré pour faire de chacun de ses segments un élément important de la construction des histoires en cours, c’est ce à quoi vous avez eu le droit une nouvelle fois ce mardi. Et on commence d’entrée avec Steph et Shane dans le ring en maîtres de cérémonie de la signature du contrat entre le champion Daniel Bryan, flanqué de Rowan, et Kofi Kingston, accompagné du New Day. Après avoir brièvement retracé les onze années de carrière de Kofi à l’aide de coupures vidéos, le champion de la planète signe le contrat sans décrocher un mot. Et alors que le vétéran du New Day s’apprête à en faire de même, la musique de Vince McMahon retentit… PTSD de RAW, on se dit que cela ne présage rien qui vaille, et la nouvelle ne se fait pas attendre puisque sans vraiment rentrer dans le détail, le patron déclare que malgré son admiration pour Kingston il va devoir le remplacer par… Kevin Owens ! Stupeur dans l’assemblée, à commencer par votre humble serviteur qui avait la bouche grande ouverte tout au long de l’entrée du revenant canadien. Kevin Owens passe devant le New Day sans vraiment leur adresser un regard, s’installe à la table, signe le contrat et fixe le champion, qui n’a toujours pas émis le moindre son et semble apprécier le chaos ambiant.

Le New Day est absolument en furie, à juste titre, et se retire en coulisses en fulminant. On y retrouvera d’ailleurs Owens tout de suite après, jouant l’apaisement avec Shane et Stephanie, indiquant qu’il n’était au courant de tout cela que jusqu’à très récemment. Il est heureux que Vince ait vu le talent en lui mais comprend que la décision soit polémique. Il continue sa partition intrigante, quasi “face“, en demandant un match par équipe contre Rowan et Bryan avec pour partenaire Kingston histoire de faire amende honorable. Ce match aura lieu en Main Event, au cours duquel il jouera d’ailleurs le partenaire modèle, pour finir par l’emporter lui même sur un Stone Cold Stunner du plus bel effet sur le champion… Beaucoup de choses sont possibles après ce coup de théâtre, à commencer par une possible implication de Kofi à WrestleMania qui prend de la consistance, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Pas mal d’activité tag team à Smackdown cette semaine avec notamment le grand retour de Matt Hardy aux côtés de son frère Jeff pour affronter The Bar ! Les Hardy Boyz s’imposeront sans coup férir au terme d’un bon match et qui complexifie dans le bon sens du terme l’état de la division. Tout comme une autre équipe qui ramasse pas mal de momentum également, celle de Aleister Black et Ricochet qui, après avoir battu les champions The Revival à RAW cette semaine, enchaînent en triomphant de Shinsuke Nakamura et Rusev. Une division en ébullition qui n’a pas eu besoin des champions et leurs challengers pour Fastlane (Shane & Miz) pour exister cette semaine.

Charlotte était de sortie pour une promo seule au centre du ring dont elle a le secret. Elle était là pour rebondir sur la décision folle de Ronda qui a abandonné son titre la veille à RAW, indiquant qu’elle était prête à le récupérer sans aucun souci. En effet, comme Vince l’avait indiqué, Charlotte connait sa place et sait y rester, elle saura donc être une impeccable championne et jamais elle ne manquera de respect au titre de la sorte. Elle n’est d’ailleurs pas une criminelle non plus comme Becky Lynch… Elle se présentera donc la semaine prochaine à RAW pour y récupérer la ceinture dans un angle qui s’annonce déjà très important.

Enfin nous avons eu la joie d’avoir des nouvelles de notre champion US R-Truth ! Accompagné de Carmella, il est venu nous parler de son modèle et idole John Cena et de la belle tradition qu’il avait instauré avec son US Open Challenge. Un homme de goût assurément. Du coup Andrade sort des coulisses pour relever le défi, rapidement intercepté par Rey Mysterio qui lui colle une praline avant de filer au ring pour lui chiper la place. Face à deux possibles aspirants, Truth ne sait que faire et se demande justement comment notre maître à tous John Cena aurait réagi. Carmella connait bien le meilleur catcheur de l’histoire et indique qu’il aurait surement pris les deux en même temps en Triple Threat. R-Truth se dit alors que mazette John était foutrement courageux (et il a bien raison !), lui aurait plutôt dit non merci aux deux hommes. Cette séquence bien fun aboutit finalement bien à un Triple Threat, remporté en filou par le champion qui conserve donc son titre. Le match aura également été l’occasion de continuer à développer l’histoire entre Rey et Andrade qui ont décidément une alchimie hallucinante. Nous n’en savons pas beaucoup plus sur l’avenir de la ceinture US, mais cette semaine était un interlude rafraîchissant et surtout bien divertissant.

Purée c’est bon ça fait comme mes soirées TNA ça, continue, weeeeeeeee !

Enormément d’émotions, à tout les niveaux, cette semaine sur les deux shows. La semaine prochaine sera déjà l’heure des go-home shows pour Fastlane, qui constitue l’ultime étape avant la ligne droite pour WrestleMania qui nous occupera tout mars. On vous attend dans les commentaires pour parler de tout ça !

 

Pour nous suivre :
YouTube
Spotify
Podcloud
Mais aussi les réseaux sociaux avec Facebook et Twitter !

Et rejoignez nous pour discuter sur notre canal Discord !

– Putain ça fait plaisir de te revoir en forme ! Tu nous as tellement manqués.
– Ouais du coup j’ai vu avec Vince et semaine prochaine il devrait annoncer que je te remplace à WrestleMania, ça fait plaisir d’être de retour !