Trophée CDC 2019 – Episode 6

Il vaut mieux avancer dans la pagaille que piétiner dans l’ordre.
Claude Fitoussi

Salut les marks, salut les smarts et bienvenue dans ce sixième épisode du Trophée CDC ! Après une pause du guerrier causé par ce Super Showdown sauté dans le cadre du concours, comme nous avions pu le faire en 2018 pour les shows saoudiens et australiens, nous reprenons les choses sérieuses avec WWE Stomping Grounds premier du nom !!

Non mais attendez voir, je ne suis pas sur la carte ? C’est quoi ce bordel, venez ici !

Trophée CDC 2019 – Episode 6 – Stomping Grounds

Vous connaissez la musique, pour pas qu’on me chie dans les bottes, voilà le module de votes. Il est là !

Pour ce PPV, comme toujours, chaque match vaut un point, quelque soit la stipulation.

Vous choisissez vos vainqueurs, et par vainqueur on entend la décision officielle de l’arbitre à la fin de la soirée, source WWE faisant foi. Donc une victoire par disqualification, décompte à l’extérieur ou toute autre controverse est une victoire. Si un match est redémarré à la demande d’une figure d’autorité zelée, c’est le résultat final du dernier match qui compte ! (si il est “restart” 5 fois c’est pareil !) Si votre champion gagne le premier, mais que ça redémarre et que ça finit en match nul, bah c’est perdu. Bref vous avez compris le délire. Si le lendemain votre poulain sur le site WWE n’est pas indiqué vainqueur, c’est que vous êtes de la baise. Si l’affiche est modifiée avec l’ajout ou la suppression d’un catcheur, le prono est annulé et on est tous de la baise.

– Concours de merde bordel !
– Mais non Kevin, tu t’es peut être chié sur tes pronos de Money in the Bank mais rien n’est perdu c’est au meilleurs des dix sessions souviens toi !

La carte de Stomping Grounds

Comme évoqué, nous allons donc assister à la toute première édition d’un nouveau PPV sur l’étagère WWE. Est-on pour le moins excité ? Difficile de l’affirmer sans esquisser une petite grimace tant la carte semble manquer d’inspiration. Ca sent même un peu le réchauffé à certains étages de la fusée comme nous pourrons le voir par la suite.

Néanmoins, loin des obligations contractuelles saoudiennes de Super Showdown, on peut au moins s’attendre à ce qu’il se passe un peu plus de choses lors de ce PPV qui s’inscrit pour le coup totalement dans la chronologie “canon” de la WWE si on peut s’exprimer ainsi. C’est le Tacoma Dome de Tacoma dans l’état de Washington qui aura l’honneur d’accueillir ce tout premier millésime, une enceinte pouvant accueillir sans problème près de 19.000 personnes, mais qui, d’après les dernières news, peinerait à faire salle comble. Il semblerait donc que de l’autre côté de l’Atlantique également, ce show n’enflamme pas les foules. Mais attendons dimanche pour nous prononcer définitivement là dessus.

Après si Rollins s’amuse à plier toutes les chaises de l’arène en deux ça ne va pas aider.

Le preshow n’a pas encore été défini clairement à ma connaissance, mais la bataille se jouera certainement entre nos amis du show 205 et la ceinture Cruiserweight, les ceintures tag team de Smackdown, voire même peut être le match monté de bric et de broc entre le New Day (Woods & Big E) contre Owens et Zayn. Concernant les premiers cités, c’est toujours notre champion Tony Nese qui tient la baraque et il devra cette fois disputer un Triple Threat pour tenter de prolonger son règne, contre Tozawa et Gulak. La qualité dans le ring devrait encore une fois être au rendez-vous.

Pour les champions par équipe de Smackdown, le pronostic preshow provient de plusieurs facteurs. D’une part la qualité de leur opposition, Heavy Machinery, encore très bleue sur la scène grand public et un peu parachutée dans ce match quasi sans aucun build TV. D’autre part, le faible intérêt ambiant manifeste pour la division par équipes dont semblent faire preuve les bookers de la WWE. On en veut pour preuve les champions de RAW, le Revival, même pas sur la carte de dimanche, et de manière plus générale l’exposition quasi inexistante des rivalités tag team depuis maintenant plus d’un mois.

Enfin, à défaut de proposer un match pour le titre par équipes de RAW, la WWE a décidé de nous aligner un match tag team sans aucun enjeu entre le New Day et les insupportables canadiens Zayn et Owens. Preshow possible, car le New Day a déjà eu à tenir ce rôle par le passé pour des matchs de circonstance, donc ce n’est pas impossible. Même si on miserait pourquoi pas aussi sur un créneau entre deux gros matchs pour proposer du cabotinage à la foule. Quoiqu’il en soit, ce dimanche, ce sera de la lowcard.

– Si j’ai envie de prendre un micro pour discuter avec toi au calme je fais ce que je veux !
– Oui mais proche là ça fait vraiment mal au crane tu sais..

La carte principale pourrait-elle s’ouvrir une nouvelle fois avec le titre Universal ? Au vu du très faible intérêt suscité par l’affiche, ça pourrait encore être la bonne idée. Baron Corbin défie à nouveau Seth Rollins, mais sera cette fois ci accompagné d’un arbitre spécial. Enfin, s’il en trouve un. Car depuis maintenant une dizaine de jours, le champion s’évertue à plier une chaise en acier sur le dos de tous ceux qui auraient la fâcheuse idée de s’aligner avec l’ex GM de RAW. Le suspense est relativement minime sur le choix vu que la WWE n’a quasiment mis en scène que des jobbers pour tenir ce rôle. Et on imagine mal Lesnar se déplacer pour arbitrer hein ! De la même manière, il n’y a pas de gros retours possibles dans les tuyaux, hormis bien sur Wyatt mais il est totalement impossible qu’il soit utilisé dans un tel angle. Du coup ça sent un peu la fausse bonne surprise.

Côté titres secondaires, seul le titre US sera défendu, puisque la ceinture Intercontinentale a disparu des radars, tout comme son porteur. Dommage. Mais bon nous aurons tout de même une belle affiche entre le champion US Samoa Joe et le challenger Ricochet. Ce dernier réalise un solide post-Mania pour le moment avec une participation remarquée au MITB et un enchaînement de belles performances à RAW qui lui auront d’ailleurs valu ce title shot. Samoa Joe de son côté sort de segments convaincants avec un Rey Mysterio balayé et aura à coeur d’écraser un nouveau moucheron sur son chemin.

– Tu sais comment je m’appelle moucheron ?!?
– C’est dur comme ça… euh.. EOJ ?

Chez les femmes, rebelote à RAW avec un nouveau Lacey Evans contre Becky Lynch. Sauf que cette fois, pas de Charlotte à l’horizon. Lacey continue son excellent travail au micro pour se forger une place avec son personnage bien campé à RAW, mais ses prestations dans le ring peine encore à enflammer l’opinion. Nous attendons beaucoup de cette nouvelle opportunité pour la Sassy Southern Belle qui a tout pour vraiment s’épanouir à RAW en 2019 selon moi. Becky continue de surver quant à elle sur sa vague incroyable, même si il faudra faire attention à ce que celle ci ne retombe pas d’elle même avec le marasme ambiant qui règne, mais ce commentaire ne vaut pas que pour elle.

Pour Smackdown, la WWE a fait le choix d’envoyer une catcheuse de RAW dans les pattes de la championne bleue. Ainsi, Alexa Bliss va défier Bayley après s’être qualifiée en filou contre Charlotte et Carmella lors d’un match dans lequel on se demande encore ce qu’elle fichait là. Enfin je dis ça, mais peut être que vous êtes déjà bien nombreux à avoir fait le deuil de la séparation des rosters avec cette Wild Card Rule insupportable qui n’a plus de règle que le nom tant elle est bafouée semaine après semaine. Bref, Bayley va pouvoir nous proposer sa première grosse défense de titre face à une adversaire avec laquelle elle partage un lourd passé, comme elles ont pu nous le dire de façon bien convaincante lors du dernier Smackdown. Reste à voir si la qualité sera au rendez-vous,  d’autant que de talentueuses catcheuses de Smackdown n’aurait pas renier cette opportunité dans un PPV mineur.

– Et elle c’est ma copine Nikki, elle ne porte pas de maquillage parce qu’elle le mange en fait.
– Hmmmhmmmhhhmm
– Voilà c’est super Nikki.

Roman Reigns va nous offrir un remake de WrestleMania contre Drew McIntyre. OK. Il y aurait à dire sur l’écriture de ce match. Alors que Reigns s’était débarrassé de l’Ecossais de manière assez définitive en avril dernier, les revoilà l’un contre l’autre comme si de rien n’était après avoir été empêtré tous les deux dans une histoire qui gravite autour de Shane McMahon. Sauf que ce dernier semble à nouveau revenir dans le viseur du Miz, avec qui il n’avait jamais vraiment terminé sa rivalité. Du coup on se questionne a posteriori sur l’utilité d’avoir offert une victoire en PPV à Shane sur Reigns lors de Super Showdown si le but était de proposer un nouveau Reigns/McIntyre sans intérêt et de rebalancer Miz sur Shane. Enfin bon, qu’est ce qu’on en sait nous ! Attendons nous juste ce dimanche à une bonne brawl efficace et une victoire du Big Dog, qui pourra peut être passer à quelque chose d’un peu plus adapté à son pedigree.

Enfin, le Main Event ne devrait pas échapper, au vu de la stipulation (et soyons honnête de l’autre match pour le titre majeur) à Kofi Kingston contre Dolph Ziggler pour le titre WWE dans la terrible cage ! Histoire relativement classique entre les deux hommes, mais plutôt efficace car servie par un Ziggler très convaincant depuis son retour. Même si on ne se leurre pas sur la durée de ce retour providentiel, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir donner son maximum dans les promos, et même durant leur première joute à Jeddah, pour culminer à cette affiche. De son côté, cela a pu donner un méchant crédible, reconnu et divertissant à manger à Kofi Kingston pour que celui ci puisse prendre ses marques dans son nouveau rôle de champion. Nous avons de grandes chances de tenir ici un des tous meilleurs matchs de la soirée.

– Victoire de Dolph Ziggler !
– Ca aurait du être moi…
– Non mais oui vous avez gagné Monsieur Ziggler
– Ca aurait du être moi !
– Mais… oh merde.

Comme à chaque fois, je profite de la fin de ce tour d’horizon pour à nouveau vous indiquer le module de vote !

>> ICI, CLIQUEZ BORDEL ! <<

Vous avez jusqu’à dimanche soir minuit pour voter, après il sera trop tard.

D’ici là on vous donne rendez vous avec notre préshow en audio avec la team Catch’Up ce week end ainsi que les reviews des épisodes de RAW et Smackdown de cette semaine si vous ne les avez pas déjà écoutés. Bon week end de catch à tous, hydratez vous bien avant Stomping Grounds et on se retrouve la semaine prochaine pour les résultats !

Et attention, oublier de voter avant minuit ce dimanche équivaut à être candidat au poste d’arbitre spécial du match de Corbin. Vous êtes prévenus.